8 petits mots

Shampoing usage fréquent – Copaïba

En ce moment je n’ai qu’une seule obsession : améliorer l’apparence de mes cheveux. Comme la plupart des filles, je veux de beaux cheveux bien brillants. Et c’est toujours un peu compliqué quand on les colore (surtout en couleur flashy, ça demande un entretien régulier). Si j’ai bien compris une chose, c’est que le nettoyage est très important ! Que ce soit la peau ou les cheveux, il faut toujours utiliser des produits doux. Dans le cas contraire, on minimise clairement l’efficacité des soins. Le soin c’est un peu le bouclier, et si le shampooing est trop agressif, il va retirer l’ensemble de la protection et fragiliser la peau ou le cheveu. Il faut donc rechercher quelque chose de doux qui soit tout aussi efficace.

Shampoing usage fréquent - Copaïba

J’ai récemment été contactée par la marque belge Copaïba pour tester leurs produits naturels issus de l’agriculture biologique. J’ai évidemment accepté puisque je suis toujours à la recherche de produits naturels efficaces. Après une petite hésitation avec un soin capillaire, j’ai fini par choisir le shampooing (comme dit plus haut, c’est important de trouver un shampooing doux avant de soigner ses cheveux).

Shampoing usage fréquent - Copaïba

Dans la composition on retrouve de l’Ammonium Lauryl Sulfate, qui est souvent pointé du doigt comme étant un agent nettoyant irritant. Il faut savoir que c’est un tensioactif d’origine naturelle et il est plus doux que son cousin Sodium Lauryl Sulfate. Dans tous les cas, ce sont des composants qui doivent être rincés, ils ne sont pas destinés à rester sur la peau. Il faut aussi savoir que la sensibilité est différente d’une personne à l’autre, ce n’est pas parce qu’une personne fait une réaction que d’office le produit est à condamner. J’ai surtout envie de dire qu’il faut tester pour savoir. Et si vous remarquez que vous faites souvent des réactions cutanées, essayez de trouver quel ingrédient est fautif, espacez au maximum vos shampooings et n’hésitez pas à vous diriger vers les poudres lavantes qui sont bien plus douces que les shampooings.

INCI : AQUA, AMMONIUM LAURYL SULFATE, COCAMIDOPROPYL HYDROXYSULTAÏNE, INULIN, PALMITOYL-PG LINOLEAMIDE, MYRISTICA FRAGRANS, VANILLA PLANIFLORA, RICINUS COMMUNIS, POLYGLYCERYL-3-CAPRYLATE, SUCROSE COCOATE, *[EUGENOL, ISOEUGENOL, CITRONELLOL LIMONENE, LINALOOL, BENZYL BENZOATE] LACTIC ACID AD PH 4.5-5.0 *Composants naturels des huiles essentielles et extraits végétaux, repris selon directive 2003/15/CE.

J’ai évidemment contacté la personne de chez Copaiba pour avoir plus d’information sur ce composant. La réponse fût assez simple, il ne faut pas croire tout ce qu’on lit sur internet. Tout n’est pas blanc ou noir, il ne faut pas bannir certains composants parce que plusieurs personnes affirment que qu’ils sont mauvais (irritants, toxiques ou cancérigènes – de toute façon, à l’heure actuelle, tout est cancérigène -). Je ne dis pas qu’ils ont tort, je dis simplement qu’il faut voir la composition dans son intégralité. Je profite d’ailleurs de cette parenthèse pour vous partager l’article de Mona (du blog Rose Cocoon) qui reflète exactement ma pensée du moment.

Je remets tellement de choses en question, je ne sais plus qui je dois croire et comment je dois consommer. Ma résolution actuelle : jongler entre l’industriel et le bio/naturel. Je ne veux pas me priver de certains plaisirs, ni me ruiner en commandes Aroma-zone. Après tout, j’ai la chance de pouvoir tester des produits, je ne veux donc pas tout refuser, sous prétexte que ce n’est pas bio. Il y a du bon partout, il faut juste faire la part des choses.

Donc je ne consommerai pas à 100% bio ou naturel, par contre clairement, je suis un peu plus attentive à la composition des produits (mais pas complètement stricte non plus). Par exemple, les produits Mulato me conviennent parfaitement, même si c’est vrai qu’ils contiennent parfois des agents occlusifs et autres ingrédients synthétiques qui font un peu polémique chez les pro bio/naturel. Dans tous les cas, c’est toujours mieux que les produits que j’utilisais avant qui en étaient bourrés et qui s’avéraient souvent inefficaces (ou alors juste en apparence, bonjour les silicones et les cheveux lourds).

Shampoing usage fréquent - Copaïba

Bref, revenons-en à nos moutons et au shampooing Copaïba ! Je vais d’abord parler du packaging, qui n’est malheureusement pas hyper pratique. C’est une jolie petite bouteille de 150ml qui possède un simple bouchon qu’on visse. Du coup pour doser sous la douche, c’est pas évident du tout (surtout que le produit est assez liquide). Par chance, j’ai trouvé sur une autre bouteille, un bouchon « clips » qui permet de mieux doser les quantités.

Au niveau du produit en lui-même, rien, mais vraiment rien à déclarer. Je n’ai pas eu l’impression que mon cuir chevelu était irrité ou mes cheveux plus sensibilisés. Au contraire, en ce moment mes cheveux vont très bien, je ne sais pas trop à qui ou à quoi je le dois, peut être que mes bains d’huiles commencent enfin à faire de l’effet. Je pense surtout que la clé, c’est d’espacer au maximum les shampooings, de laisser ses cheveux respirer. Une fois par semaine, je me fais un masque composé de plusieurs poudres issues de plantes que j’applique uniquement sur les racines avec un peu d’huile sur les longueurs. J’en suis vraiment très satisfaite ! Mes cheveux sont doux, brillants et plus forts j’ai l’impression. Le seul point sur lequel je dois encore travailler, ce sont les petits frisottis sur le haut de la tête, je n’ai pas encore trouvé de solution miracle. Au final c’est un bon produit, mais je ne pense pas que je serais prête à mettre 15€ dans un shampooing pour 150ml, il serait peut être intéressant d’avoir un plus gros format qui serait un peu moins cher.

Vous connaissiez cette marque belge ? Que pensez-vous des produits naturels ?

8 commentaires pour “Shampoing usage fréquent – Copaïba”

  1. Coucou, il me plait assez ce shampoing, j’ai surtout des soucis avec le silicone mais je ne sais pas le retrouver sur les étiquettes. Bisous

    1. C’est une vraie plaie de devoir tout le temps tout vérifier… et même quand on pense arriver à décrypter la composition, on se trompe encore souvent tout simplement parce qu’on ne connaissait pas tel composant ! Je pense qu’on est toute un peu perdue !

      1. Je suis contente de voir que je ne suis pas seule. Bisous et merci pour ta réponse

        1. Avec plaisir Bisous !

  2. J’avoue fuir d’instinct les sulfates à cause de ma dermites . Ça m’empêche d’utiliser certains shampoings avec ALS , car tout dépend comment le sulfate est atténué par d’autres composants hydratants … Après cette marque me semble intéressante mais peut être chère quand même ….

    1. Oui, voilà. C’est un peu ce qu’expliquait la marque quand je lui ai posé la question. Ça dépend vraiment de la composition dans son intégralité. Il faut prendre en compte la position dans l’INCI du composant pour connaitre la quantité et s’il est mélangé à tel autre composant, il sera forcément plus ou moins agressif… donc oui ce n’est pas à notre niveau de pouvoir tout décrypter, en tout cas pas au mien et je n’en ai surtout pas l’envie !

  3. Merci pour ton article, ma crinière et moi on est souvent en désaccord et en ce moment je suis à la recherche du  » shampooing  » par contre pour tes cheveux je dois avoir quelques trucs en stock, si tu veux qu’on en discute en privée ca serait avec plaisir

    1. Oh je veux bien, tu peux me contacter via ma page facebook si tu veux ! https://www.facebook.com/orpheablog

Laisser un commentaire

*

Comment associer un avatar à son email ?
Votre email ne sera pas publié. Les champs marqués d'une * sont obligatoires.